Purificateurdair.com

Des purificateurs d’air en option dans les hôtels

Des purificateurs d’air en option dans les hôtels

Respirer un air pur dans son logement est à la portée de tout le monde depuis l’apparition des purificateurs d’air. Quels que soient leurs options, leur taille et leur volume d’air possiblement nettoyé, ils peuvent être installé dans n’importe quel intérieur qui dispose d’une prise électrique correctement
Mais comme faire lorsque l’on est en déplacement ? Et s’il devenait possible de retrouver un purificateur d’air de qualité dans sa chambre d’hôtel ?

Respirer un air sain et frais, même dans sa chambre d’hôtel

Les Français commencent tout juste à découvrir les incroyables possibilités des purificateurs d’air en matière de dépollution. Pourtant, leurs effets directs sur la santé ne sont plus à prouver pour les populations des grandes villes d’Asie ou d’Amérique du Nord. Ce sont en effet les mégalopoles de ces grands industriels qui connaissent les taux de pollution atmosphériques les plus importants et donc les plus dangereux du monde.

Pour répondre à un nombre croissant de demandes de leurs clients, de plus en plus d’hôtels installent des systèmes de filtration et de purification de l’air dans leurs chambres et annoncent ce service dès la réservation en ligne. D’autres encore s’équipent de purificateurs mobiles que l’on peut louer à la nuit, moyennant un supplément.

L’air des chambres d’hôtels, parfois aussi pollué que l’air extérieur

Selon une étude menée par le centre de recherches Global Wellness Institute, il est fréquent que l’air intérieur d’une chambre d’hôtel située en centre-ville soit aussi pollué que la rue elle-même. Beth Mac Groarty, directrice du centre de recherche annonçait en février 2019 : « La qualité de l’air d’une chambre d’hôtel peut être réellement être bien plus catastrophique qu’on ne le pense ».



Pourquoi l’air intérieur d’une chambre d’hôtel peut-il être si mauvais à respirer ?
Chaque matin, les services de nettoyage des chambres ouvrent les fenêtres pour aérer les pièces, ce qui revient à rapporter directement l’air pollué du trafic automobile voisin dans la chambre… L’utilisation de sprays rafraîchissants, de parfums divers et l’emploi de produits nettoyants professionnels apportent aussi leur lot de polluants atmosphériques.

Tous ces gestes effectués quotidiennement dans les grands hôtels brassent l’air et tous les polluants qu’il contient : poussière, pollens, gaz d’échappement, virus, microbes, particules fines, composés organiques volatiles… Concentrés dans de petites surfaces, les chambres d’hôtels deviennent des nids à bactéries et des lieux où il ne fait pas bon respirer.
Certaines destinations sont déconseillées aux voyageurs en raison du smog polluant des grandes villes, ou du risque de feu de forêts aux alentours, et donc de pollution de l’air trop importante.

Prise de conscience et engagement, le début d’un air plus pur dans nos hôtels

Face à ce constat alarmant, le centre de recherche Global Wellness Institute, organisation à but non lucratif dédié au secteur du bien-être en général, a proposé aux hôtels de s’équiper de purificateurs d’air, et de devenir partenaire du projet « Pure Wellness », qui signifie « pur bien-être » en français.

Près de 300 chambres ont alors été équipées de purificateurs d’air mobiles, dans divers hôtels de Californie. Pour un supplément de 5% à 7% du prix de la chambre en moyenne, le consommateur peut respirer un air pur dans sa chambre et choisir d’activer ou non le système de purification lorsque le moniteur de contrôle lui annonce de mauvais chiffres.

Voyager à l’hôtel malgré ses allergies sera bientôt possible

Ces informations sont encourageantes pour toutes les personnes asthmatiques et allergiques qui sont amenées à séjourner à l’hôtel dans les grandes villes françaises. Cela pourrait aussi aider tous les voyageurs logeant à Paris lors des pics de pollution.

A titre d’exemple, Paris a connu en 2017 une concentration de particules fines PM2.5 de 15 microgrammes par mètre cube d'air en moyenne, selon le site AirVisual, alors que l'OMS recommande pour la santé un seuil maximal de 10 microgrammes.

Nous devrions donc voir nos hôtels français très bientôt équipés eux-aussi de systèmes de purification de l’air : des offres généralisées dans les hôtels haut de gamme ou proposées en supplément du prix de la chambre dans les chambres d’hôtels de moyenne gamme.

Laisser un commentaire