Purificateurdair.com

Qu’est-ce qu’une allergie respiratoire ?

Dans les pays développés, la fréquence des allergies respiratoires ne cesse d’augmenter depuis quelques années. Plus de 15 % de la population des 15 à 50 ans sont touchés par cette pathologie. La pollution atmosphérique reste l’un des principaux facteurs de cette forme d’allergie. A l’arrivée du printemps, les pollens volent et virevoltent au gré du vent, pour le plus grand malheur des personnes allergiques.

PollensYeux rouges et irrités, nez qui coule, éternuements et démangeaisons, les symptômes désagréables dont souffrent les allergiques sont nombreux et très variés. Mais qu’est-ce exactement qu’une allergie respiratoire ? Comment s’explique-t-elle et quels sont les facteurs aggravants ?

Allergie respiratoire : c’est quoi ?

On parle d’allergie quand le système de défense appelé « système immunitaire » réagit de façon excessive contre certaines substances. Les pollens et les acariens sont les allergènes les plus connus, déclenchant la majorité des difficultés respiratoires. L’allergie respiratoire la plus courante est la « rhinite allergique ». C’est une inflammation de la muqueuse des fosses nasales. Cette dernière est très sensible et inondée par plusieurs vaisseaux sanguins. Elle est recouverte de cellules ciliées et produit naturellement une matière épaisse et collante.

Normalement, le système immunitaire se contente d’envoyer des globules blancs pour ingérer et détruire les micro-organismes. Mais chez un individu allergique, ce système va s’emporter dès que les allergènes entreront en contact avec la muqueuse nasale. Des réactions excessives vont apparaître et des substances inflammatoires telles que l’histamine vont être produites par notre corps. Ces matières provoquent un développement des sécrétions nasales, suivi de signes d’allergie classiques : salves d’éternuement, écoulement nasal, palais ou langue qui démangent…

Cependant, dans les cas les plus graves, l’irritation peut arriver jusqu’à la muqueuse des bronches respiratoires et ainsi, causer une crise d’asthme par exemple. La gêne respiratoire, aussi appelée « dyspnée » ne peut être soulagée que grâce à un traitement médicamenteux.

Boîtes de mouchoirs

Quels sont les symptômes d’une allergie respiratoire ?

De nombreux signes traduisent une allergie respiratoire. Le premier reste la gêne respiratoire qui se manifeste par des sifflements, une oppression au niveau de la cage thoracique ou encore une toux sèche.

Les réactions allergiques sont nombreuses et dépendent entièrement de la manière dont le corps du sujet parviendra à lutter contre les allergènes :

Lorsque l’on ressent l’un de ces symptômes, ou même les trois, il est indispensable de consulter un allergologue. Ce dernier pourra identifier la source de l’allergie en effectuant des tests cutanés. Pour guérir complètement de ces symptômes, une désensibilisation de l’agent allergène sera prescrite. Elles sont de plus en plus efficaces et sans effets secondaires.

Les facteurs aggravants de l’allergie respiratoire

La pollution atmosphérique et le tabac comptent parmi les facteurs aggravants de l’allergie respiratoire… Mais il existe également d’autres facteurs qui peuvent aggraver l’allergie. Tel est le cas des « allergies croisées ».

En effet, dans un pollen ou un aliment, on trouve différentes parties constituées de différentes protéines allergisantes. D’un aliment à un autre, d’un pollen à un autre ou encore d’un aliment à un pollen, il arrive que des protéines soient semblables. Une personne allergique à une substance peut, de ce fait, réagir à une autre si elles possèdent les mêmes protéines.

Un autre facteur aggravant de l’allergie respiratoire se trouve dans le mélange de pollen et d’alcool. Consommer de l’alcool assèche les muqueuses, et peut considérablement aggraver les rhinites et l’asthme.

Enfin pour finir, le stress peut également aggraver les symptômes allergiques. Si celui-ci n’est pas à l’origine de la pathologie, alors il peut aggraver une crise d’allergie. Les personnes souffrantes d’allergie peuvent voir leur symptôme redoubler d’intensité après une journée très stressante.

En savoir plus
x