Purificateurdair.com

Etude de l’efficacité des purificateurs AIRVIA Medical sur la diminution du risque d’infection à la COVID-19 et sur la filtration des particules fines

Octopus Lab a réalisé cette étude à la demande d’AIRVIA Medical, ceci afin de quantifier l’impact de nos purificateurs d’air sur la transmission du virus et sur le taux de particules fines dans des scénarios concrets et réalistes. Octopus Lab est une société française spécialisée dans la prévision de la qualité de l'air intérieur dans les bâtiments.

Ci-dessous vous trouverez un résumé de l'étude. Vous pouvez également accéder à l'intégralité de l’étude au format PDF ici.

I - Scénarios

Trois scénarios ont été retenus, le critère de sélection était simple : trouver des scénarios parlants et communs, dont les résultats puissent être extrapolés à autant de situations que possible. Ainsi le premier scénario vaut pour la restauration en salle intérieur en général (cantine scolaire, réfectoire d’entreprise, restaurants, cafés, bars, etc.). Quand au deuxième scénario il illustre la situation pour tout espace de travail commun (bureaux, coworking, bâtiments publics et collectivités)

Scénario 1 : Réfectoire de 200m2  - Sans port du masque (lors du repas) - De 11h à 15h
Scénario 2 : Open Space de 80m2 - Sans port du masque - De 9h à 18h
Scénario 3 : Open Space de 80m2 - Avec port du masque - De 9h à 18h

Dans les trois cas, on envisage le cas le plus conservatif, c’est-à-dire avec les fenêtres et les portes fermées et une charge virale qui s’accumule.

II - Méthodologie

L’étude a été réalisée à l’aide du logiciel INDALO et son moteur de calcul INCA-Indoor ©, développé par Octopus Lab SAS. Et ceci en utilisant les performances certifiées norme NF des purificateurs d’air AIRVIA Medical : le débit d’air purifiée (CADR) ainsi que les caractéristiques techniques différentes technologies utilisées dans les appareils AIRVIA et qui ont montré leur efficacité dans de telles situations (filtre HEPA H13, lampe UVC, et ionisation).

Plusieurs mécanismes sont pris en compte pour l’analyse des performances :

Descriptif des différents mécanismes d'émission, d'élimination et de transmission du SARS-CoV-2 pris en compte dans la modélisation.

III - Résultats

III.1 Particules fines

On parlera ici principalement des particules ultra-fines PM1 (de diamètre inférieur à 1 micron, soit 100 fois plus petit qu’un cheveu) mais il est à noter que les résultats sont les mêmes pour les particules fines PM2.5 et PM10. On trouvera les graphes dédiés à ces particules en annexe de l’étude.

Scénario Réfectoire de 200m2 de 11h à 15h :
On étudie deux sous-scénarios : l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 (courbe bleue) versus l’utilisation de deux AIRVIA AERO 100 (courbe jaune). Les purificateurs sont allumés à midi et éteints à 15h. La courbe de référence est la courbe rouge.

On constate une baisse forte et rapide du taux de particules PM1 dans l’air dès l’allumage des purificateurs, le taux se stabilise près de 0 après environ une heure.

On constate une remontée progressive du taux de pollution à partir de 15h, une fois les purificateurs éteints.

PM1 en fonction du débit du purificateur

Open Space de 80m2 de 9h à 18h
On étudie cinq sous-scénarios : l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 en plein débit (courbe rouge) en vitesse modérée (courbe verte), ou en vitesse faible (courbe jaune); l’utilisation d’un seul AIRVIA PRO 150 en plein débit (courbe grise) en vitesse modérée (courbe verte), ou en vitesse faible (courbe jaune) ; et l’utilisation de deux AIRVIA PRO 150 (courbe bleu turquoise). Les purificateurs sont allumés à midi et éteints à 15h. La courbe de référence est la courbe bleu foncé.

On constate une baisse forte et rapide du taux de particules PM1 dans l’air dès l’allumage des purificateurs, le taux se stabilise près de 0 en quelques minutes lors de l’utilisation de deux appareils ou d’un seul appareil en débit élevé. On constate une remontée progressive du taux de pollution à partir de 18h, une fois les purificateurs éteints.

PM1 - Open Space

III.2 COVID-19

Scénario 1 : Réfectoire de 200m2 sans port du masque (pour manger) de 11h à 15h
On étudie quatre sous-scénarios : l’absence de tout purificateur (courbe rouge), l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 en plein débit (courbe jaune), l’utilisation de deux AIRVIA AERO 100 en plein débit (courbe vert clair), et l’utilisation de deux AIRVIA PRO 150 en plein débit (courbe vert foncé).

On constate une baisse jusqu’à 40% du risque d'infection grâce à l’utilisation des purificateurs d’air AIRVIA Medical.

Réfectoire

Scénario 2 : Open Space de 80m2 sans port du masque de 9h à 18h
On étudie six sous-scénarios : l’absence de tout purificateur (courbe rouge) ; l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 en vitesse faible (courbe rose), en vitesse modérée (courbe orange), en plein débit (courbe jaune) ; l’utilisation d’un seul AIRVIA PRO 150 en plein débit (courbe vert clair) ; et l’utilisation de deux AIRVIA PRO 150 en plein débit (courbe vert foncé).

On constate une baisse jusqu’à 40% du risque d'infection grâce à l’utilisation des purificateurs d’air AIRVIA Medical.

Open space - sans masque

Scénario 3 :  Open Space de 80m2 avec port du masque de 9h à 18h
On étudie quatre sous-scénarios : l’absence de tout purificateur ou masque (courbe rouge) ; l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 en plein débit et sans masque (courbe orange) ; l’absence de purificateur avec port du masque (courbe jaune), et l’utilisation d’un seul AIRVIA AERO 100 en plein débit et avec port du masque (courbe orange)

On constate une baisse jusqu’à 90% du risque d'infection grâce à l’utilisation combinée du masque et des purificateurs d’air AIRVIA Medical. On voit également tout l’intérêt du port du masque dans les espaces intérieurs type bureaux.

Open space

IV- Conclusions de l’étude

L’étude permet de faire ressortir plusieurs conclusions aussi pertinentes qu’intéressantes :

1) L’efficacité constatée de nos purificateurs contre la COVID-19.
“Les purificateurs AIRVIA Medical AERO 100 et PRO 150 se révèlent efficaces pour diminuer le risque d’infection à la COVID-19, lorsque leur utilisation se fait dans le respect de la surface conseillée. Ainsi, deux purificateurs AERO 100 avec un débit maximum (soit 1000 m3/h au total) installés dans un réfectoire de 200 m2, permettent de diminuer le risque d’infection à la COVID-19 de 40%. Le constat est le même dans l’open space de 80 m.”

2) La filtration particulaire est la plus efficace des technologies étudiées.

3) Le fonctionnement des purificateurs après le départ des occupants “permet une décroissance du SARS-CoV-2 en phase aérienne extrêmement rapide, et assure d’avoir des concentrations quasiment nulles si la pièce est réutilisée”.

4) Le nettoyage des surfaces reste important, tout comme les autres gestes barrières (distanciation et port du masque).

x