Purificateurdair.com

Le purificateur d’air par photocatalyse, lumière sur la dépollution !

Acheter un purificateur d’air en magasin ou sur la toile demande aux futurs acheteurs de prendre un peu de temps. Le temps de comprendre de quoi il est question, le temps de comprendre l’étendue des possibilités d’un purificateurs d’air. AIRVIA vous éclaire sur la fonction de purification par « photocatalyse », aussi nommée « dégradation photo catalytique ».

Qu’est-ce que la photocatalyse ?

Pour comprendre la photocatalyse, il faut d’abord expliquer ce qu’est la « catalyse ». Un catalyseur en chimie, c’est une substance, une espèce chimique qui permet d’accélérer la vitesse d’une réaction, sans apparaître dans l’équation de cette réaction finale. Les catalyseurs sont toujours utilisés dans une quantité plus faible que les produits réactifs.

Une main tenant une molécule schématisé

Les industriels se servent de la catalyse pour réaliser des économies d’énergie, et des économies tout court en accélérant les procédés de fabrication. Nous utilisons nous-même quotidiennement la catalyse sans même le savoir, et cela depuis des années : dans nos chaudières individuelles au gaz, dans nos moteurs de voiture (avec les célèbres « pots catalytiques ») ou encore dès que nous cuisinons avec de la levure de boulanger.

La photocatalyse, c’est une catalyse réalisée grâce à l’énergie de la lumière.

La photocatalyse vue d’un peu plus près

Nettoyer l’air par photocatalyse, c’est donc la promesse que font de nombreux purificate. En grec ancien, κατάλυσις (katalysis) est la « dissolution » tandis que φωτός (photos) est la « lumière ».

Pour les plus scientifiques, voici des données plus détaillées sur la photocatalyse :

Un schéma détaillées sur le processus de photocatalyse

La photocatalyse est en fait « l'absorption d'un photon, dont l'énergie est supérieure au gap entre la bande de valence et la bande de conduction, qui va former une paire électron-trou dans le semi-conducteur. ». Un électron est donc émis au niveau de la bande de conduction et entraîne la formation d'un trou sur la bande de valence. Cet ensemble, appelé en chimie une « paire » électron-trou va permettre la formation de radicaux libres. Ces radicaux libres ont deux possibilités : ils peuvent réagir avec des composés présents autour d’eux, ou se recombiner autrement. Dans tous les cas, la particule initiale est modifiée, dégradée.

On parle alors de « photocatalyse » ou de « dégradation photo catalytique ».

La photocatalyse et le purificateur d’air

La photocatalyse est utilisée en France dans le traitement de l’air, de traitement de l’eau, la thérapie médicale et plus récemment, dans le monde de l’industrie. La technologie de la photocatalyse permet d’éliminer tous les Composés Organiques Volatiles (C.O.V).
Son action prouvée est même utilisée par certains gouvernements puisqu’en Belgique, des particules de dioxyde de Titane (TiO2) ont été mélangées à du ciment pour dépolluer l’air du tunnel Léopold II situé à Bruxelles. Le tout est activé par des rayons UV. Des gaz tels que le formaldéhyde et le benzène sont donc dégradés simplement grâce à ce procédé de photocatalyse depuis plus de 7 ans maintenant, pour des résultats toujours satisfaisants.

Un tunnel

Chez AIRVIA, nous utilisons aussi les U.V. pour rendre notre photocatalyse plus puissante et plus efficace. L’assainissement de l’air par photocatalyse permet de détruire l’ensemble des C.O.V. présents dans nos intérieurs mais aussi tous les polluants non-organiques produits par les appareils à combustion et les voitures par exemple, mais aussi tous les microorganismes : bactéries, champignons, virus…
De la photocatalyse résulte la production d’eau ou de dioxyde de carbone.

Le processus finalisé produit essentiellement de l’eau et parfois de faibles quantités de dioxyde de carbone. Le purificateur d’air AIRVIA MEDICAL annonce des chiffres rassurants et une balance de bénéfices largement excédentaire. La photocatalyse permet bien de mieux respirer.